Maquettes d’instruments anciens

Quelques maquettes d’instruments anciens

La SAPCB possède une magnifique collection de maquettes qui sont des reproductions d’instruments astronomiques anciens.

Elles ont été réalisées par Alfonse de Lavergne entre 1986 et 1990 et constituent dans bien des cas d’excellents outils pédagogiques.


turquetTurquet

Utilisé dès le XIIIe siècle, le turquet résout la plupart des problèmes d’astronomie sphérique : coordonnées horizontales, équatoriales et écliptiques du Soleil, de la Lune et des planètes. Il permettait également de calculer la position des corps célestes et ainsi de fixer la date et l’heure.

Reproduction échelle 1/1


arbaletrierbaton-de-jacob

Bâton de Jacob ou Arbalestrille à 3 marteaux

Inventé au XIVe siècle pour des observations astronomiques, il est également utilisé par les arpenteurs. À partir du XVIe siècle sa précision acceptable pour la mesure des latitudes en fait un bon outil pour la navigation. Chaque marteau correspond à une visée angulaire. Il sera détrôné à la fin du XVIIIe par l’octant et le sextant.
Reproduction échelle 1/1

quartier de Davis

 Quartiers de Davis

À gauche, première version du quartier de Davis, c’est un bâton de Jacob amélioré mesurant la hauteur du Soleil au-dessus de l’horizon.
À droite, troisième version, le verre qui coulisse sur le petit arc gradué permet une mesure plus précise de la hauteur du Soleil.
Contrairement au Bâton de Jacob, le Quartier de Davis s’utilise dos au soleil.
Reproduction échelle 1/1

triquetre

Triquètre

Utilisé au XVI siècle pour mesurer les distances zénithales, c’est à dire la mesure ayant pour origine le zénith.

Reproduction échelle 1/5e

anneauastronomique

Anneau astronomique

Instrument du XVIIIe siècle permettant de connaître l’heure solaire à bord d’un navire mais aussi à terre.

Reproduction échelle 1/1


sphère armilaireSphère armillaire

Utilisée dans les écoles de navigation, elle est l’emblème du drapeau portugais. La sphère armillaire est encore aujourd’hui un excellent outil pédagogique.

Instrument géocentré, elle positionne les planètes, la Lune et le Soleil et permet de connaître la latitude, pour chaque lieu de la Terre à chaque période de l’année.

Reproduction échelle 1/1


armilleequatorial

Sphère armillaire équatoriale

« Il est commode de mesurer venant du ciel, tant les ascensions droites que les déclinaisons des astres, en même temps que les moments les plus exacts du temps »

Tycho Brahé 1598

Reproduction échelle 1/4


apreciser2__

Grand quart de cercle

Premier instrument à posséder la mesure transversale (ancêtre du vernier) Permet uniquement de faire des mesures de hauteur d’astres.

Reproduction échelle 1/10

apreciser1Demi-cercle azimutal

A permis d’établir le 1er catalogue d’étoiles. Mesure en hauteur et en azimut la position des astres.
Reproduction échelle 1/5

astrolabedemer

Astrolabe de mer

L’astrolabe, dont on a fait le premier instrument d’observation du marin, était utilisé pour mesurer la hauteur du Soleil, de la Lune et de quelques étoiles brillantes.

Reproduction échelle 1/1


canonsolaire1

Le canon solaire

Dans les ports, un canon solaire, orienté Nord-Sud, tonnait à midi solaire et permettait de régler les sabliers à bord des caravelle en partance. Il fut ensuite utilisé dans les villes pour régler les horloges à balancier.

Reproduction échelle 1/5


montre de berger

Le cadran de berger

Très ancien cadran solaire portatif, on le trouve dès le 1er siècle.

Au début du XXe siècle, les bergers des Pyrénées l’utilisaient, d’où son nom.

Reproduction échelle 1/1